gomme.jpg

Effacez, effacez, effacez

C’est dur d’effacer quand vous préparez votre prise de parole… mais faites-le.

Pour son film « La ligne rouge », le réalisateur Terence Malick avait notamment engagé les comédiens Bill Pullman, Gary Oldman, Mickey Rourke, Lukas Haas et Viggo Mortensen. Un beau casting. Étonnamment, l’ensemble des scènes de ces cinq comédiens, qui ont bien été tournées, n’apparaissent pas dans le film sorti en salle. Mickey Rourke raconte que sa performance dans le film était « une des meilleures [qu’il] ait jamais faite. Ça fonctionnait vraiment. »

Le choix de couper les scènes de Mickey Rourke au montage n’a certainement pas été facile pour Terence Malick, surtout en considérant le temps pris à choisir le comédien, le rencontrer, lui expliquer sa vision du personnage, tourner les scènes… sans parler de l’aspect financier ! Le choix est courageux et le film y a certainement gagné.

Quand vous préparez vos prises de parole, vous avez certainement des éléments que vous avez une furieuse envie de transmettre. Les chiffres de n-1 qui intéresseront untel, ce schéma que vous avez passé du temps à créer, les détails techniques « qui sont importants » mais importants pour qui à part pour vous ?Vous vous rendez compte que ça ne sert pas nécessairement votre message. Ne cédez pas à la tentation de paraître brillant ou d’être exhaustif ! Faites comme Terence Malick : coupez des scènes au montage !

La suite...
pascalhaumontEffacez, effacez, effacez
moise.jpg

On doit raconter des histoires

Il y a quelques temps j’écoutais la rabbin Delphine Horvilleur à la radio sur le thème des histoires. Voici l’émission passionnante.

Elle reconnaissait que personne ne pouvait prouver que Moïse avait réellement ouvert la Mer Rouge pour aider son peuple à fuir l’Egypte et l’esclavage, et ainsi conquérir la liberté. En revanche elle relevait qu’on doit établir une distinction entre la réalité et la vérité. Ce n’est pas parce qu’on n’a pas de preuve qu’une histoire s’est passée réellement qu’elle ne dit pas quelque chose de l’ordre de la vérité”. Cette histoire biblique invite chacune et chacun à s’interroger métaphoriquement : “Pose-toi la question toi-même de comment tu es sorti d’Egypte, quel est ton Pharaon, quel est ton esclavage”.

Toute histoire dans une prise de parole relève de ce modèle. Ce n’est pas grave si elle est partiellement exacte ou la synthèse de deux histoires, on peut décaler l’époque ou les lieux : il faut qu’elle soit révélatrice d’une vérité. C’est la conclusion de votre histoire.

La suite...
pascalhaumontOn doit raconter des histoires
alaune_4attitudes.jpg

Les 4 attitudes de la prise de parole réussie

Certains orateurs sont connectés mais pas synthétiques… ou l’inverse. D’autres sont passionnés mais pas rigoureux… ou l’inverse.

Bien prendre la parole en public,c’est développer 4 attitudes qui peuvent sembler parfois incompatibles, mais qu’il est essentiel d’adopter pour gagner en impact :

La suite...
pascalhaumontLes 4 attitudes de la prise de parole réussie